Clicky

Comment augmenter l’autonomie de son vélo électrique

il existe un bon nombre de techniques pour augmenter l’autonomie de son vélo électrique, sans même toucher à la mécanique. Voici nos meilleures astuces.

1

Accélérez progressivement

C’est sans doute l’astuce la plus économe en énergie. Comme en voiture, à chaque fois que vous accélérez, vous consommez comparativement beaucoup plus d’énergie que lorsque vous êtes lancé.e.

Ceux qui disposent d’un compteur de watts, se rendront compte que l’accélération peut facilement vous faire atteindre la wattage maximal (crête) de votre vélo. Au lieu de mettre les gaz à fond lorsque vous voulez accélérer, essayez de relâcher la pression sur l’accélérateur et d’accélérer un peu plus lentement.

En prenant quelques secondes de plus pour atteindre votre vitesse, vous réduisez la quantité d’énergie utilisée par votre batterie. Cela permet non seulement de laisser plus d’énergie dans la batterie pour un trajet plus long, mais aussi de garder la batterie plus froide, ce qui lui permet d’utiliser cette même énergie plus efficacement. Et une meilleure efficacité = une meilleure autonomie de la bicyclette électrique.

2

Pédalez au démarrage

pédaler vélo électrique

Étant donné que l’accélération est la phase qui consomme le plus d’énergie sur votre vélo électrique, si vous pédalez ne serait-ce que quelques secondes pendant que vous accélérez, vous pouvez réduire de moitié votre consommation d’énergie pendant cette phase.

Vous ferez de grosses économies d’énergie, surtout si vous roulez dans le trafic dense d’une grande ville. Pas mal de cyclistes deviennent dépendants de l’accélérateur, mais prenez cela comme quelques secondes d’exercice gratuit qui augmentent également l’autonomie de votre vélo électrique (et vous évitent d’avoir à pédaler plus tard lorsque votre batterie se vide).

3

Faites du roue libre

Rouler en roue libre augmente significativement l’autonomie de votre vélo électrique. Lorsque vous remarquez un stop, un feu de signalisation ou un arrêt qui s’approche relâchez l’accélérateur à l’avance et roulez en roue libre jusqu’à l’arrêt.

4

Maintenez les pneus gonflés

Les pneus bien gonlfés accrochent moins à la route. De fait, votre batterie gaspille moins d’énergie pour vous faire avancer. Des études menées sur des pneus de voiture ont indiqué une augmentation de l’autonomie d’environ 3 % entre des pneus gonflés au maximum comparé à des pneus sous gonflés.

Cela voudrait dire que sur un trajet de 33 kilomètres, vous gagnerez 1 kilomètre d’autonomie, grâce à des pneus bien gonflés.

5

Roulez à allure modérée

Si vous circulez en ville, vous seriez surpris.e de constater que la tortue arrive en même temps que le lièvre dans les zones urbaines denses. Avec les feux, stop, la circulation…la vitesse moyenne en ville est très basse.

En tant que cycliste, vous retrouverez très souvent au prochain feux les automobilistes qui vous ont doubler en trombe quelques mètres auparavant. C’est la même chose avec les cyclistes qui tapent une pointe à 40 kilomètres heures pour se retrouver à l’arrêt 100 mètres plus loin.

Si vous apprenez à lisser votre votre vitesse moyenne, vous mettre le même temps qu’un.e cycliste préssé.e tout en économisant énormément d’énergie. Même quelques kilomètres à l’heure suffiront pour faire une énorme économie de batterie.

En effet, L’utilisation de l’énergie en fonction de la vitesse n’est pas absolument pas linéaire ! En réduisant votre vitesse de seulement 10 %, vous économisez en réalité bien plus que 10 % de votre énergie. En d’autres termes, ralentir de quelques kilomètres par heure peut avoir un impact important sur l’autonomie de votre vélo électrique.

6

Huilez la chaine

Le frottement de la chaine réduit l’autonomie. En plus de la bonne pression des pneus, vous devez donc également contrôler régulièrement la chaîne. Le mieux est de nettoyer la chaîne avec un chiffon sec et d’appliquer ensuite de l’huile pour chaîne.

7

Utilisez le freinage régénératif

freinage

Si vous disposez du freinage régénératif, alors c’est un véritable aubaine pour augmenter l’autonomie de votre vélo électrique. Le freinage par récupération d’énergie sur un vélo électrique n’est possible qu’avec les moteurs de moyeu à entraînement direct (sans engrenage), mais si vous en disposez, assurez-vous de l’utiliser.

Assurez-vous de l’utiliser intelligemment en freinant à l’avance à l’approche d’un feu rouge ou d’un panneau d’arrêt afin que la majorité du freinage puisse être effectuée par le moteur. Pour ce faire, n’appuyez sur le levier de frein que pour activer le freinage par récupération et pas assez pour appliquer vos plaquettes de frein sur la jante ou le disque. Gardez à l’esprit que cela ne s’applique que lorsque vous avez le temps de freiner tranquillement. Si vous devez vous arrêter rapidement, faites bien sûr un usage libéral total de vos chiens.

8

Recharger la batterie au maximum

chargement batterie électrique

Gardez votre batterie complètement chargée autant que possible. Les batteries au lithium, comme toutes les autres batteries, ont évidemment une autonomie maximale lorsqu’elles sont complètement chargées à 100 %. Vous n’irez pas aussi loin avec une batterie chargée à moitié.

Certaines personnes se contentent de charger leur batterie une fois par semaine si elles ne font que de courts trajets tout au long de la semaine. Le problème avec cette méthode est que la batterie reste dans un état partiellement déchargé pendant une grande partie de sa vie. Une batterie qui n’est jamais chargée à 100% et/ou trop déchargée perd en durée de vie.

9

Utilisez une seconde batterie

autonomie vélo électrique

Il s’agit d’une option que propose beaucoup de marques de vélos électriques, notamment notre chouchou le mini fat bike électrique SuperBike Plus.

Si vous n’avez pas le temps de recharger votre batterie ou si vous voulez parcourir de plus longues distances, l’achat d’une deuxième batterie vaut la peine. N’oubliez pas d’emporter la deuxième batterie au chaud et de l’isoler lorsque vous la transportez. Les sacs spéciaux pour vélos électriques disposent généralement d’un compartiment isolé. Sinon, vous pouvez envelopper la deuxième batterie dans une veste et la transporter dans votre sac à côté d’une bouteille Thermos.

10

Allégez votre vélo électrique

surcharge vélo électrique

Les bagages lourds et les accessoires supplémentaires affectent grandement l’autonomie de la batterie de votre vélo électrique. Plus le poids total du vélo est élevé, plus l’autonomie est réduite. Encore plus si vous parcourez une chemin fait de montées. Avant de commencer votre itinéraire, pensez à vous débarrasser du superflu. On ne vous a pas dit de faire régime !

11

Passez à la vitesse inférieure

Lorsque vous atteignez votre vitesse de croisière, vous êtes tenté de pédaler moins ou plus lentement. Cela nuit à l’efficacité du moteur de l’e-bike. Pour gagner en efficacité, il faut augmenter la fréquence de pédalage, en passant à la vitesse inférieure, pour ainsi pédaler plus vite. Une fréquence de pédalage d’environ 80 tours/minute optimise la consommation et prolonge l’autonomie de la batterie de votre vélo électrique.

12

Roulez en mode éco

mode de vitesse vélo électrique

Les vélos électriques disposent souvent de différents modes de fonctionnement : eco, normal, sport. En roulant en mode éco, vous augmentez naturellement l’autonomie de votre batterie. Attention tout de même, il faut de temps en temps utiliser le mode sport pour entretenir les capacités maximales de votre batterie. Surtout en hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Press ESC to close